Perpignan : une salle de cinéma unique en France au Méga-Castillet

Les travaux sont en cours au Méga-Castillet de Perpignan, une salle est en train d'être entièrement modifiée pour accueillir la technologie américaine MX 4D. Frédéric Moya, directeur du cinéma, nous en parlait ce matin sur Littoral FM.

19 janvier 2021 à 14h21 par Julien

FB Mega-Castillet Perpignan
FB Mega-Castillet Perpignan

Depuis le mois d'octobre 2020 la salle 10 du Méga-Castillet est en train d'évoluer en salle MX 4D, de nombreuses améliorations pour une innovation unique en France.

Des travaux colossaux pour assurer une expérience hors du commun. Cette technologie, habituellement réservée à des cours-métrages dans les parcs d'attractions tels que le futuroscope ou Disneyland, est transposée cette fois aux blockbusters, d'action notamment pour un rendu optimal.

Le directeur du complexe Méga-Castillet, Frédéric Moya expliquait le principe et le fonctionnement de cette salle futuriste ce matin sur Littoral FM.

 

L'interview complète de Frédéric Moya ici.

En clair une salle MX 4D c'est :

  • Des vibrations synchronisées avec le film dans tous les sens possibles, simulant la sensation d’être en voiture, en avion, en bateau, dans l'espace etc.
  • Toujours sur les sièges, des simulateurs d'explosion de craquements ou de sursauts sont présents, imaginez les films d'horreur...
  • Les « leg ticklers » qui chatouillent les jambes (il y en a aussi un au niveau du cou) ressemblent à une longue paille en plastique servent à reproduire l'effet du vent ou d'une marche dans un champ de blé.
  • Des ventilateurs pourront s’activer pour simuler le vent, la vitesse ou le souffle d’une explosion.
  • Des odeurs pourront être diffusées dans la salle.
  • Fumée, brume, neige, jets d'eau, bulles de savon etc.

Cette salle devrait être terminée lors de la réouverture des cinémas, on peut alors s'imaginer le rendu sur des films tels que le dernier "James bond : Mourrir peut attendre" ou encore sur le tant attendu "Avatar 2" prévu pour 2022.

© Reel Cinemas by Emaar