Perpignan : deux appels à la grève lancés pour la semaine prochaine

Manifestation loi sécurité globale Perpignan

10 mars 2021 à 18h38 par A.M. et la rédaction

Alors que la proposition de loi « Sécurité globale » a été adoptée le 24 novembre dernier par l'assemblée nationale, le texte sera discuté au Sénat à partir de mardi prochain (le 16 mars).

Dans les Pyrénées-Orientales, une quinzaine de syndicats, partis et mouvements politiques ont créé un collectif en décembre dernier, pour faire front au projet de loi.

Des manifestations prévues

La coordination "66 Stop Loi Sécurité Globale" dont la France insoumise fait partie, s’inscrit dans une semaine d’actions menées dans toute la France.

A Perpignan, deux rassemblements sont prévus ; un premier le samedi 13 mars à 14 heures sur la place de la Victoire et un second, le mardi 16 mars dès 12h30 devant la Préfecture des Pyrénées-Orientales.

"Nous refusons l’impunité totale"

"Nous refusons l’impunité totale des forces de répression, le fichage généralisé de tous les citoyens, la stigmatisation de la population arabo-musulmane, la criminalisation des luttes sociales étudiantes et lycéennes", précise le collectif, dans un communiqué envoyé ce mercredi soir aux rédactions.

Et d'ajouter, "en aucun cas nous n’accepterons la mise en place d’un Etat policier, d’un Etat totalitaire glissant vers un Etat d’urgence permanent".

"Aucune atteinte liberticide" pour le syndicat Alliance police nationale

Côté police nationale, le délégué général du syndicat Alliance police, Stanislas Gaudon, s'est exprimé auprès de nos confrères de France info. "Il n'y a aucune atteinte liberticide au droit et à la loi de la presse", a-t-il précisé en novembre dernier, estimant que "l'article 24 (Article interdisant la diffusion de tout élément d'identification des policiers en opération, NDLR) ne remet absolument pas en cause le fait de pouvoir filmer les policiers dans le cadre des interventions".

Sélectionnés pour vous