Assises de Pyrénées-Orientales : 16 ans de réclusion criminelle pour une fusillade à Elne

Ce mercredi se poursuivait le procès pour l'assassinat de Mario Tavares Osorio le 13 mai 2017, seize ans de réclusion ont été voté contre l'accusé. L'homme avait abattu ce père de famille, sur une terrasse de café dans le centre d'Elne.

Tribunal judiciaire de Perpignan TGI
Crédit: Anthony Montardy/LittoralFM.

14 avril 2021 à 9h14 par Hugo Courville

Le 13 mai 2017, un employé communal de la ville d'Elne a été abattu sur une terrasse de café dans la rue Nationale. La victime aurait essayé de s'interposer dans une bagarre, il aurait subi par la suite cinq tirs de 7.65 millimètres, un mois plus tard l'homme avait succombé à ses blessures.

Le procès du tireur, Amin Benidjer est en cours depuis lundi 12 avril 2021, et ce mercredi, 16 ans de réclusion criminelle ont été voté contre l'accusé. Pour l'avocat des parties civiles Me Philippe Capsié, la préméditation de cet assassinat ne fait aucun doute. La condamnation est additionnée d'un suivi socio-judiciaire pendant 10 ans avec injonction de soins et d'une interdiction de détenir ou de porter une arme durant 15 ans.

Le verdict qui est au-dessus d'un an par rapport à la peine requise a été jugé avec la particularité que l'accusé subissait une altération de son discernement en cause de troubles psychiques et bipolaires. Ce qui ramène donc la peine d'Amin Benidjer de trente ans à seize ans.

Sélectionnés pour vous