Louis Aliot a envoyé une lettre ouverte à Benjamin Stora

Le 19 mars prochain, Louis Aliot a décidé d'ouvrir un lieu pour les victimes oubliées de la guerre d'Algérie. Le maire perpignanais a envoyé une lettre ouverte à Benjamin Stora, historien français né en Algérie pour l'inviter à Perpignan.

Louis Aliot
Louis Aliot
Crédit: Louis Aliot

10 mars 2021 à 8h48 par Hugo Courville

À la suite des affaires datant de la guerre d'Algérie qui ressortent aujourd'hui en France, Louis Aliot a décidé d'ouvrir un lieu de recueillement pour les victimes oubliées de cette époque, le but est de donner un droit de souvenir et de mémoire à la population.

Le maire de la ville perpignanaise a envoyé une lettre ouverte à Benjamin Stora, historien français né en Algérie qui a délivré un "rapport sur les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d'Algérie" à Emmanuel Macron. Une invitation a été lancé à l'historien pour lui proposer de venir se "recueillir et réfléchir, voire discuter" autour de photographies et documents d'archives de l'époque dans la ville catalane.

Louis Aliot affirme qu'en temps que "fils et petit-fils de pieds-noirs" et "maire d'une ville imprégnée de l'apport des rapatriés, harkis et de leurs descendants", il est important de partager ces informations, avec une présentation ce 19 mars de 9h à 17h dans la salle des Libertés à Perpignan. Le lieu sera interdit d'accès au moins de 16 ans car les images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Sélectionnés pour vous