La discrimination par l'accent désormais punie de 45 000 euros d'amende

Fin novembre, la loi pour lutter contre la glottophobie a été votée. La discrimination fondée sur l'accent peut désormais être sanctionnée de 45 000 euros d'amende et trois ans de prison.

La discrimination par l'accent désormais punie de 45 000 euros d'amende
La discrimination par l'accent désormais punie de 45 000 euros d'amende
Crédit: Christophe Euzet // Wikimedia commons

15 décembre 2020 à 13h09 par Anthony

C'est le projet de loi du député de l'Hérault, Christophe Euzet, professeur à l'université de Perpignan qui a été voté par l'Assemblée nationale fin novembre.

Un sondage Ifop datant du mois de Janvier 2020, 16% des Français disent avoir été victimes de glottophobie. Les métiers ou l'on s'exprime en public sont évidemment plus touchés, mais pas seulement. Certains accents régionaux peuvent dénigrés, moqués, rabaissés, et dans certains cas, être préjudiciable pour l'embauche.

Ce type de discrimination est désormais reconnu et sanctionnable par le code pénal au même titre que celles liées à la race, le genre ou le handicap.

Sélectionnés pour vous